À LA DECOUVERTE DE LA CAPITALE MONDIALE DU RHUM

15 sites d’exception

 

 

Parce que la canne raconte l’histoire de la Martinique,
Parce qu’elle façonne aujourd’hui encore le paysage de l’île,
Parce qu’elle est à la fois héritage et avenir,
Parce qu’entre février et juin, la Martinique tout entière exhale des parfums de canne et de sucre chaud,
Parce que le rhum agricole Martinique est le seul rhum AOC au monde,

Bienvenue dans la capitale mondiale du rhum !

DISTILLERIE J.M.,
UNE AUTRE FAÇON D’EXPLORER LE RHUM

Quand l’architecture contemporaine rencontre la tradition rhumière, on obtient la distillerie J.M ! Pour la rénovation de cette petite unité de production, nichée au creux de la vallée de la rivière Roche, pas de reconstruction à l’identique mais un parti-pris insolite et réussi. C’est une approche architecturale qui optimise l’expérience visiteur, tout en modernisant l’outil de production. Ainsi on découvre un lieu authentique, moderne et plein d’imagination dans le nord de l’île.

Site J.M. 

SAINT-JAMES,
UNE ÂME DE COLLECTIONNEUR

Entre usine active et espaces de collections, le site de Saint-James allie avec simplicité et authenticité la production de rhum agricole de la distillerie et la mise en valeur de l’histoire du rhum. Visiter Saint-James, c’est entrer en contact direct avec le rhum d’hier et d’aujourd’hui, passer sans transition d’un monde à l’autre.

Site Saint-James

L’HABITATION LA SALLE 
AUX ORIGINES DU SUCRE ET DU RHUM
MARTINIQUAIS

À Sainte-Marie, un ensemble architectural complet d’habitation-sucrerie, datant de trois siècles, a été entièrement restauré. C’est le tout nouveau site de La Salle, un trésor qui transporte les visiteurs dans le passé et leur permet de découvrir les procédés de fabrication de l’époque.

L’USINE DU GALION,
L’HÉRITIÈRE DE LA TRADITION
SUCRIÈRE MARTINIQUAISE

Unique sucrerie de l’île toujours encore en activité, l’usine du Galion a su résister aux crises sucrières successives du 19ème et du 20ème siècle. Nichée entre la presqu’ile de la Caravelle et la baie du Robert, fièrement édifiée le long de la rivière éponyme, elle demeure ainsi l’unique héritière d’un savoir-faire ancestral : la transformation du saccharose contenu dans la tige de la canne en sucre roux.

Site Le Galion

L’HABITATION CLÉMENT,
LA CULTURE ET LE PATRIMOINE CRÉOLE
À 360°

Le patrimoine martiniquais se dévoile et s’apprécie dans toute sa richesse et dans tous ses états à l’habitation Clément, qu’il soit architectural, industriel, botanique ou historique. C’est l’un des sites les plus visités en Martinique, avec près de 200 000 visiteurs par an.

Site habitation Clément

L’HABITATION DU SIMON,
UNE SECONDE VIE AVEC A1710

L’habitation du Simon abrite la dernière-née des distilleries martiniquaises. A1710 – référence à la date d’arrivée dans l’île des ascendants du fondateur – est une distillerie artisanale qui, depuis 2016, a fait de l’alliance entre la tradition et la modernité son fer de lance.

Site habitation du Simon

LE MOULIN DE VAL D’OR,
UN SITE UNIQUE DANS LA CARAÏBE

Situé à Sainte-Anne, le moulin val d’or est un témoin du passé sucrier du sud de la Martinique, des 18ème et 19ème siècles. Des travaux de restauration des maçonneries et de la charpente ont été entrepris en 1993, faisant désormais de cet édifice le seul moulin à étages et à bêtes fonctionnel de la Caraïbe.

L’ÉCOMUSÉE DE LA MARTINIQUE,
UN LIEU PRÉDESTINÉ À L’HISTOIRE

S’il est un lieu prédestiné à retracer l’histoire, c’est bien l’écomusée de Rivière-Pilote. Créé en 1993, l’écomusée de la Martinique se situe à la fois sur le site d’une ancienne distillerie…et également sur un site archéologique amérindien.

MAISON LA MAUNY,
LA BATTANTE DU SUD

Unique distillerie du sud encore “fumante”, l’histoire de la maison La Mauny est intimement liée à celle de la canne en Martinique. Véritable figure de proue, la maison la Mauny a été de toutes les batailles industrielles et économiques du 19ème et du 20ème siècle. Elle a incarné, dans l’imagerie populaire et la publicité des années 1950, le rhum des Antilles par excellence.

Site maison La Mauny

LA PLANTATION TROIS RIVIÈRES,
UNE HISTOIRE ET UN MOULIN

Fondée en 1660 par le célèbre Nicolas Fouquet, alors surintendant du Roi Louis XIV, la plantation Trois Rivières a bâti sa réputation sur son moulin à vent, visible depuis la route des plages du Sud, véritable emblème de la marque.

Site Plantation Trois Rivières

LA MAISON DE LA CANNE,
RACONTER UNE TERRE, UNE PLANTE,
UN PEUPLE

La maison de la canne n’est pas seulement un domaine de plus de 2 hectares réhabilité, elle symbolise surtout le point de départ de l’intérêt que portent aujourd’hui les Martiniquais à leur patrimoine cannier.

LA FAVORITE,
UNE TRADITION BIEN GARDÉE

Propriété de la famille Dormoy depuis 1905, La Favorite reste l’une des distilleries les plus traditionnelles de Martinique, une des rares à avoir conservé la coupe de la canne à la main et la seule à fonctionner encore intégralement à la vapeur.

Site La Favorite

L’HABITATION SAINT-ÉTIENNE,
UNE ARCHITECTURE REMARQUABLE

Située au coeur de la Martinique, l’habitation Saint-Étienne s’étire le long de la rivière Lézarde, sur la commune du Gros-Morne. Très bel ensemble architectural typique de l’esthétique industrielle du 19ème siècle, l’habitation et l’ensemble des machines de la distillerie sont inscrits au titre des monuments historiques. Son parc paysager est labellisé ” jardin remarquable”.

Site habitation Saint-Étienne

LA DISTILLERIE NEISSON,
RECONNUE POUR SON SAVOIR-FAIRE

La distillerie Neisson, c’est avant tout une histoire de famille. Depuis sa création en 1931, trois générations s’y sont succédé, revendiquant avec fierté et indépendance, leur attachement à la pure tradition martiniquaise du rhum agricole. Elle a été distinguée en 2018 par le label entreprise du patrimoine vivant qui récompense le respect de la tradition, le pari de l’innovation, le choix de la transmission et de l’excellence.

Site distillerie Neisson

LE CHÂTEAU DEPAZ,
UN DESTIN ET UN SITE HORS DU COMMUN

Les origines du domaine remontent à Jacques Du Parquet, premier gouverneur de l’île, qui fonde l’habitation alors dénommée La Montagne en 1651. L’histoire du domaine aurait pu s’arrêter en 1902, avec l’éruption tragique de la montagne Pelée. Le sort en a décidé autrement. Le château Depaz est aujourd’hui une magnifique halte, sur la route du Nord Caraïbe.

Site Château Depaz

La canne 

en Martinique

 

 

UNE INCROYABLE SAGA DE 400 ANS

C’est au gré des conquêtes que la canne à sucre s’est répandue à
travers le monde. En Martinique, plus qu’une culture, la canne à sucre va
devenir l’élément central autour duquel une société toute entière va se
construire et se façonner.

Une histoire végétale sans égale

Peu d’organismes vivants ont connu, au fil des siècles, autant de croisements, de mutations et d’hybridations que la canne à sucre. C’est la plante la plus cultivée en tonnage au monde devant le blé et le riz. Au-delà du sucre, elle entre dans la fabrication de produits divers, des munitions à la parfumerie en passant par les vinaigres et les conservateurs. La canne à sucre survit  des années à l’état sauvage. La durée d’exploitation de la canne varie entre 5 et 10 ans.

Une plante qui fait du bien à la planète

La canne améliore la qualité de l’air. Son métabolisme lui permet d’absorber le CO2 et de rejeter plus d’oxygène. C’est ce que l’on appelle est une plante à photosynthèse en C4. 20% du CO2 rejeté par les automobiles de l’île sont absorbés par les champs de canne ! Elle joue aussi un rôle important en matière de protection et d’amélioration de la qualité des sols. Elle permet de lutter contre l’érosion, d’enrichir le sol en éléments minéraux et d’améliorer la fertilité grâce aux débris végétaux générés.

Le rhum

agricole de

Martinique

 

 

SEUL RHUM AOC AU MONDE

Le rhum de Martinique est unique. Unique par le fameux “tour de main”
qu’ont su développer, à force d’ingénierie et de transmission, les distillateurs
de l’île. Unique aussi par l’obtention du fameux label AOC qu’il est le seul au monde à posséder. Unique enfin grâce à la passion que lui consacrent les professionnels du secteur. 

Vieilli ou blanc, le rhum est résolument agricole en Martinique, c’est-à-dire élaboré à base de pur jus de canne et non de mélasse comme les rhums industriels ou de sucrerie.

Toutes les distilleries fumantes de l’île se sont tournées vers la production de rhum agricole et 90% bénéficient de l’Appellation d’Origine Contrôlée.

Pour avoir le privilège de l’Appellation d’Origine Contrôlée, le rhum agricole doit répondre à un ensemble de critères drastiques établis par l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine).

Le rhum de Martinique s’exporte vers plus de 100 marchés internationaux.

La saga du rhum et du sucre a aussi permis le développement d’un savoir-faire rare qui se décline en plus de 15 métiers qui allient technologie, tradition et transmission: chauffeurs générateurs, embrayeurs de moulins, distillateurs, chimistes, tonneliers, maîtres de chais, assembleurs et dégustateurs,

Le savoir-faire qui fait la différence

Les étapes de production du rhum sont sensiblement communes  à toutes les distilleries : réception de la canne, broyage, récupération du jus, fermentation et enfin distillation. Mais à chacun “son tour de main” pour la fermentation, la distillation ou le vieillissement du rhum. C’est à ces petits secrets bien gardés que l’on doit la spécificité de chaque rhum agricole de Martinique.

Le choix de l’éco-responsabilité

L’industrie du rhum en Martinique est une filière éco-responsable. C’est l’une des seules industries martiniquaises à être énergétiquement autonome puisqu’elle utilise la bagasse (résidu de la canne broyée) comme combustible renouvelable pour les chaudières ou les centrales thermiques. Avec 1 tonne de canne, on obtient 300 kg de bagasse qui peuvent produire 130 kwh. D’autres expérimentations ont été conduites également avec succès : l’utilisation de la vinasse pour obtenir du biogaz par le procédé de la méthanisation ; de la phytoremédiation par la technique du lagunage mais également le recours à la lutte biologique depuis les années 1980 pour éliminer la larve du borer qui détruisait les plants de canne à sucre.

Conception / rédaction: agence Mots d’ici Crédits photos : droits réservés

©2019

CODERUM
Usine Soudon Route du Vert-Pré – 97232 Le Lamentin 0596 51 93 35 coderum97@gmail.com